Centre d’hémodialyse Hôpital Privé d'Athis-Mons

Les techniques de dialyse

Comment fonctionne l'hémodialyse ?

Les abords vasculaire

Fistule artério-veineuse (FAV) ?

Les veines superficielles n'ont pas un débit suffisant pour permettre l'hémodialyse. Pour cette raison, le chirurgien doit créer, sous anesthésie locale, une fistule artérioveineuse (FAV). II s'agit de relier une veine à une artère proche, de telle sorte qu'une partie du sang artériel soit détournée dans la veine. Celle-ci va se dilater, sous l'effet de la pression du sang, et assurer un débit sanguin suffisant pour être piqué facilement. On choisit le plus souvent une veine de l'avant-bras ou du bras préférentiellement sur le bras "non-dominant" (c'est à dire le bras gauche pour les droitiers et réciproquement), moins sollicité dans la vie courante. Le délai de son développement est variable : quelques semaines à plusieurs mois. La fistule doit être réalisée suffisamment tôt pour être bien développée au moment de la nécessité d'être dialysé.

Sa ponction peut être difficile au début, mais doit s’améliorer en quelques semaines. La douleur liée à la ponction est diminuée ou supprimée par l’application d’un anesthésique local sur la peau (crème ou timbre auto collant) à domicile à l’endroit des points de ponction une heure avant la séance de dialyse.
Des complications peuvent survenir dans le temps (développement excessif, dysfonctionnement, caillotage…) nécessitant à une ou plusieurs interventions chirurgicales ou des explorations complémentaires (radiographies, échographies...).

Des précautions doivent être prises pour assurer sa longévité. Il faut éviter :

  • D’effectuer de prise de sang dans la fistule ou de prendre la pression artérielle sur le bras qui porte la fistule
  • De porter des bracelets, des objets lourds ou des vêtements qui font garrots.

La prothèse vasculaire ?

Il en existe plusieurs types. La plus fréquente est en goretex (PolyTetraFluoroEthylène). Il s’agit d’un tuyau souple interposé entre une artère et une veine au niveau de l’avant-bras, du bras ou de la cuisse. Contrairement à la fistule artério veineuse elle est d’utilisation plus rapide (2 à 3 semaines). Par contre ses dysfonctionnements sont plus fréquents et la longévité moindre. On n’y a recourt que si la réalisation d’une fistule artério veineuse est impossible. Elle est mise en place sous anesthésie générale au bloc opératoire par un chirurgien vasculaire après consultation chirurgicale et anesthésique. Un repérage des vaisseaux sanguins peut être réalisé au préalable par écho-Doppler. Le choix du site sera préférentiellement au niveau du bras "non-dominant".

Comment ponctionner la fistule artério-veineuse ?

Deux piqûres sont nécessaires sur la fistule, avec des aiguilles de gros calibre pour faciliter le débit du sang :
- Une aiguille dite artérielle sert à aspirer le sang à épurer,
- Une aiguille dite veineuse sert à réinjecter le sang épuré,
Ces deux aiguilles sont reliées au circuit extracorporel de dialyse, lui-même branché au générateur de dialyse.

Actualités

Plus d'articles

Pratique

Pratique

Prendre rendez-vous

Pour prendre rendez-vous en ligne, c'est simple et rapide
cliquez sur le lien ci-dessous et laissez-vous guider.

Venir au centre / Nous contacter

Arrow

Hémodialyse Athis-Mons

Venir au centre

Informations à venir

Nous contacter

Téléphone

Nous appeler

Téléphone accueil : 01.69.54.45.45

Secréteriat: 01.69.54.45.59

Email

Nous envoyer un email :

Cliquez ici
Hémodialyse Athis-Mons

38 Avenue Jules Vallès
91200 ATHIS-MONS 

Nos engagements

Développement durable

Responsabilité Sociétale de l’Entreprise

Notre approche RSE est transversale, opérationnelle et souhaite être au plus proche du terrain.
Dons d'organe

Dons d'organe et de sang

Plus de 14400 malades qui chaque année ont besoin d'une greffe d'organe. Le principal obstacle à la greffe est le manque persistant d'organes
disponibles.